Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mon Eglise à Cléguérec
menu

Edito du Père Claude

"la pédagogie de l’équipe
qui peut inspirer notre mission "

 

« Didier Deschamps ou la pédagogie de l’équipe 

qui peut inspirer notre mission » 

d’après Amaud Bouthéon auteur de « Comme un athlète de Dieu ».

 

            Didier Deschamps nous donne lui aussi une leçon d’accompagnement collectif, valable également pour nos associations, services d’Eglise. Il a réussi a créer un corps. Il a décidé, comme Aimé Jacquet avec qui il a gagné la coupe du monde en 1998, non pas d’additionner les meilleurs, mais de prendre ceux qui peu à peu acceptaient de travailler pour le groupe,  d’être au service du collectif. Ainsi il a pu faire de Paul Pobga, un joueur au potentiel talentueux mais jouant d’abord facilement pour lui,  et se la jouant, un homme capable de freiner son égo et de de rentrer plus dans un jeu collectif.

L’équipe y a beaucoup gagné, mais lui aussi :  en tant que joueur et homme. Ce qu’il n’a pas pu faire avec Benzéma. En somme il a cherché le bien commun plutôt que la satisfaction d’égos lorsqu’ils minaient la compétence du groupe. Il leur a dit  qu’il fallait qu’ils deviennent des « moines soldats » s’ils voulaient décrocher une 2ème étoile ; que ce n’étaient pas leurs excentricités capillaires ou vestimentaires qui allaient les faire gagner. Il leur a fait comprendre qu’il fallait laisser tomber toute forme de superficialité et aller puiser au plus profond de leur personne, pas seulement physiquement, mais aussi au plus profond de leur âme. Ainsi un Kanté, joueur timide, humble (qui refusa une superbe voiture offerte par le sponsor de son club pour garder sa voiture à lui, plus modeste, mais qu’il était acheté avec ses sous à lui) ce joueur fut vraiment adopté, et apprécié (même par les « caïds » du groupe. Et ceux-ci ont été bonifiés aussi par la profondeur de ce petit bonhomme au grand cœur, aux capacités physiques hors normes, mais qui ne fait que les mettre au service des autres, et ce en toute modestie. Ainsi nous pouvons nous voir les uns les autres comme des personnes qui permettent à chacun et chacune de pouvoir mettre le meilleur de lui au service du groupe, de la communauté. Que nous permettions à chacun de développer son potentiel, de le mettre au service du groupe,  pour le bien de ces personnes  et pour notre bien aussi ; car en les mettant dans le coup ils développeront leur potentiel  et nous nous serons enrichis de leur personnalité, de leur savoir-faire. Même Jésus, au potentiel énorme  a fondé une équipe de 12 .. avec des personnalités très variées, des parcours de vies de toutes sortes.. il a eu aussi a gérer  des égos : « qui est le plus grand ? »  Réponse celui qui se fait le serviteur de tous.. qui permet aussi a chacun de devenir serviteur de tous.. Le chrétien a comme entraineur le Christ.. il a le souci de nous former  a travailler avec tout le monde et au service de tout le monde. Il ne nous demande pas d’être tous  comme un tel ou une telle…, d’être déjà au top humainement, chrétiennement mais de mettre ce que nous sommes au service du collectif… et de le laisser être vraiment notre entraineur..

 

Père Claude  d’après article de Amaud Bouthéon

 

Actions sur le document
  • Imprimer